Sign up for the free starter offer

×

Démarrer Maintenant

×

Sign up for the free starter offer

×

Démarrer Maintenant

×

Qu’est ce que la « Governed Data Discovery » ?

Qu’est ce que la « Governed Data Discovery » ?

mardi 15 septembre 2015
Author: Alexandre Schneider - DG Access France

La tendance du moment est aux outils de business intelligence « self service » qui donnent un maximum d’autonomie aux utilisateurs pour l’analyse et la visualisation de leurs données en tout genre. Mais trop d’autonomie présente des risques non négligeables pour l’entreprise.

Si l’analyse de données s’est démocratisée grâce notamment à l’apparition de logiciels de BI et d’applications toujours plus simples d’utilisation, il n’est tout simplement pas bon pour votre organisation de la mettre entre toutes les mains.

La politique de business intelligence de votre entreprise a en effet besoin d’une structure pour ne pas sombrer dans ce qu’on pourrait appeler la « Data Anarchy ». Une situation dans laquelle, les utilisateurs livrés à eux mêmes n’utilisent pas de manière optimale les solutions ou découvrent que la qualité des données utilisées fait défaut. Dans ce cas les décisions sont prises en se basant sur des données erronées ou incomplètes.

La solution idéale est donc de pouvoir trouver un juste milieu entre obligations de la DSI, qui va fournir une structure à l’utilisation des données, et besoins des utilisateurs, qui doivent pourvoir accéder à un maximum d’informations en temps réel.

C’est là qu’arrive la « Governed Data Discovery »

Il s’agit de l’équilibre parfait entre la demande d’autonomie et la volonté de pouvoir rapidement explorer les données des directions métiers et l’exigence de qualité et de sécurité de la DSI. Les outils permettant la mise en place d’une « Governed Data Discovery » doivent à la fois être simples d’utilisation mais également proposer des fonctionnalités « entreprises » permettant un contrôle des utilisateurs et des données utilisées.

undefined

Il est donc important pour l’IT et les directions métiers de travailler main dans la main pour la mise en place d’un outil de business intelligence qui conviendra au mieux aux besoins de l’entreprise. 

Il faut souligner que selon une étude CEB, 40% des dépenses IT concernent des projets dans lesquels la DSI n’est pas impliquée. Cette pratique appelée « Shadow IT » montre bien la volonté des directions métiers de répondre toujours plus rapidement à leurs demandes. Cette décision est en effet très souvent justifiée par la lenteur des projets mis en place par l’IT et le choix de solutions trop complexes.

Pour éviter ces pratiques pénalisantes pour l’entreprise, il est important pour la DSI de se présenter comme un conseiller et un accompagnateur dans les projets de business intelligence.

Si vous souhaitez démarrer votre projet dès maintenant avec une solution décisionnelle permettant la « Governed Data Discovery », il vous suffit de cliquer sur « Démarrer ». 

 

Accédez à notre offre Starter gratuitement et sans installation.