Sign up for the free starter offer

×

Démarrer Maintenant

×

Sign up for the free starter offer

×

Démarrer Maintenant

×

Big data : les origines du mythe

Big data : les origines du mythe

mercredi 15 avril 2015
Author: Alexandre Schneider - DG Access France

Pour certains, les « Big Data » ou les « mégadonnées » si on veut citer le terme Français, restent un buzz word marketing qui n’apporte pas grand chose de nouveau au monde de l’analyse de données. Bien sûr, l’analyse de données et la business intelligence ont toujours été des éléments clés dans la réussite d’une entreprise, cela ne date pas d’hier ! Mais ces dernières années, elles ont été amenées à se transformer et à s’enrichir.

Le terme « Big Data » est apparu pour la première fois en 1997 dans un article publié par deux chercheurs de la Nasa : Michael Cox, et David Ellsworth. A cette époque, les deux chercheurs mettent déjà en lumière l’augmentation du volume de données produit par la population et la difficulté des systèmes à pouvoir traiter ce volume grandissant. Les spécialistes annoncent aujourd’hui une augmentation de 4 300 % de la génération annuelle des données d’ici à 2020. (Source : CSC)

Cette croissance exponentielle des données, presque incroyable, a donné naissance à de nombreuses questions et spéculations. Souvent perçu comme un phénomène négatif qui menace notre vie privée (Big Data = Big Brother ?), le phénomène « Big Data » prend tout son sens dans la vie professionnelle. Sans toujours savoir précisément de quoi il s’agit, on prête en effet de nombreuses vertus à l’exploitation des Big Data pour les entreprises: la croissance de l’activité et la domination du marché entre autres. Mais attention ! Encore faut-il savoir bien exploiter ce déluge de données, c’est là le véritable enjeu de la tendance.

La réalité dernière le buzz word

L’utilisation de plus en plus poussée des nouvelles technologies qui s’offrent à nous nous incite à produire de plus en plus de données qui deviennent alors une mine d’informations à exploiter pour les entreprises. Tirer profit des Big Data c’est donc savoir tenir compte de ces nouveaux comportements, élargir son champ d’analyse et enrichir nos données existantes grâce à des données de nouvelles sources, souvent externes à l’entreprise.

En ayant le pouvoir de compiler, traiter et croiser ces données de sources variées, votre entreprise peut mettre le doigt sur des informations qu’elle ne pensait même pas détenir, trouver les réponses à des questions stratégiques avant même qu’elles ne soient posées, identifier des tendances pour l’avenir, et ainsi obtenir un réel avantage compétitif.

L’analyse de données : ce n’est pas nouveau

Bien sûr, analyser ses données  et en tirer profit est depuis longtemps considéré comme un élément clé de la réussite d’une entreprise. Le terme de « business intelligence » a été utilisé pour la première fois en 1958 ! La notion a ensuite commencé à se développer en 1989 avec l’apparition des premiers outils pour répondre aux besoins d’analyse des entreprises.

Ces outils ont ensuite été amenés à se moderniser pour devenir moins lourds et plus simples d’utilisation. Le gros « boom » est arrivé au début des années 2000 avec l’explosion du web et des nouvelles technologies et n’a cessé de se développer. Depuis 2009, Gartner a toujours placé la business intelligence dans le top 10 des priorités pour les DSI et cela n’est pas près de changer !

 

 

Accédez à notre offre Starter gratuitement et sans installation.